Assembler, couturer, repriser : les gestes de l’artiste Cécile Bonduelle ne cessent de créer du lien.

A l’héritage du Land Art, dans son œuvre s’ajoute une sorte de pensée surréaliste.
Utilisant matériaux bruts ou objets du quotidien recyclés, elle tend, parfois avec humour, parfois avec dérision, mais toujours avec puissance à révéler la friction entre les champs de forces paradoxaux .
A l’aide de techniques éclectiques, elle orchestre l’unité dans tout ce qui tend à la division, la dispersion ou même la disparition.
Depuis de nombreuses années, Cécile explore la condition humaine, suggère la fragilité d’une histoire en perpétuelle réécriture, une constante recherche de l’équilibre.